TOUT CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR SUR LE MAC SANS JAMAIS OSER LE DEMANDER :

Trucs et astuces du Mac — Dompter un Mac — Configurer son Mac

 

A - Un peu de culture

1 - Conte: le Mac et sa souris:
En 78, Steve Job, en quête d'un successeur à l'Apple III, visite un labo de recherche Rank Xerox sur les interfaces homme-machine.
Il y remarque un prototype avec souris. En quelques mois, il exploite l'idée et crée le premier ordinateur personnel avec fenêtre et souris:
le Lisa (83); qu'il veut vendre beaucoup trop cher. Et qui est donc un échec commercial. Job s'acharne contre le reste d'Apple, il veut l'avènement de machines simples à utiliser. Il retente, au 1/4 du prix, le MacIntosh.
La différence à l'usage est telle (les autres OS sont encore en lignes de commande) que tous le monde s'y met.
(Atari, Amiga, Microsoft qui sort Windows 3.1 puis Windows 95).
Steve Job a réussi : il a changé l'avenir de l'informatique.
A partir de là, il impose la simplicité, et la souris à un seul bouton, pour les Macs.
Depuis, Apple lance régulièrement de nouveaux modèles de souris, plus design ou plus ergonomiques, qui sont tous ratés.
(souris ronde des iMac, souris à bille qui s'encrasse, MagicMouse sans boutons, souris sans fil bloquée pendant le chargement)
C'est comme ça que
- Les Macs, à un seul bouton, utilisent CTRL pour avoir les fonctions du clic droit (CTL+Clic gauche=clic droit)
- Ainsi la touche CTRL ne peut plus être utilisée pour les copier-coller (CTRL+C CTRL+V sur Windows)
Et depuis ce temps-là, sur les Macs, c'est la touche CMD et non CTRL qui sert aux raccourcis…

 

2 - Pourquoi un Mac c'est mieux:
Apple est le seul à fabriquer des ordinateurs de A à Z, du matériel à L'OS.
Il peut donc se permettre de fabriquer des prototypes innovants.
Apple vise une image e qualité, simplicité, design et nouveauté.
Apple cherche un marché haut de gamme avec de grosses marges plutôt que grand public.
Les machines sont pensées confortables avant d'être performantes.
- Matériellement:
Elles sont belles, silencieuses, autonomes, solides (métal et non plastique), simples.
- OS et logiciels:
Sont conçus pour être d'abord simples et intuitifs ( ils le sont pour les usages courants )
Les logiciels essentiels sont fournis.
Logiciels et matériel sont forcement bien intégrés.
- Sécurité:
Peu de virus. Le Système protégé contre les installations.
On est dissuadé d'installer des logiciels non homologués par Applestore.
- Le MacBook Air:
C'est toujours une référence (autonomie, légèreté) à un prix correct
(les concurents comme le Zen Book de Asus sont moins autonome ou plus cher ou plus lourds)
- La durée:
- Un Mac peut s'utiliser au moins 5 ans avant d'être dépassé ( 2 ans pour un Windows )

3 - Pourquoi un Mac c'est moins bien :
- Leur prix, près de 30% de plus à configuration équivalente.
- "Avec Apple, vous êtes sûr que dans le 6 mois, votre Mac sera vendu moins cher, ou que le nouveau modèle sera mieux équipé"
Le matériel:
- Apple refuse les standards: pas de Blue-Ray ni d'USB3. Retrait des DVD, des écouteurs et des SD-card sur iPhone
- Les connecteurs sont non-standard (USB C, Firewire 400 et 800, Thunderbolt, mini-DVI…) voire spécifiques (iPhone)
- Tout est soudé, on ne peut ni démonter ni améliorer (RAM, disque), les réparations sont longues et hors de prix
- des choix stupides: un seul connecteur (MacBook) RAM insuffisante des bas de gamme, disques hybrides SSD/HD
- Les composants sont rares et chers, les batteries inamovibles, les souris malpratiques au possible
- Aucune vraie carte graphique donc pas de jeux sérieux (c'est le prix de l'autonomie et du silence sauf MacBookPro à 2700€ …)
Les logiciels:
- Apple bride honteusement son OS pour forcer la vente (OS12 sur Macbook Pro, Rosetta supprimé, iTunes/iPhone vs Senuti, Detune).
- Refus d'intégrer Rosetta, Java (confit avec Oracle), X11 (conflit avec le libre), Flash (conflit avec Adobe)...
- Logiciels rendant dépendants du Mac dès qu'on les utilise (données irrécupérables) : iPhoto, iTunes, Carnet d'adresse ...
- iTunes n'a plus rien d'intuitif, c'est devenu une usine à gaz avec pubs pour l'Apple Store à tout bout de champ.
- Depuis la mort de Job, Apple rend son marché captif: (et les bénéfices vont aux actionnaires et plus au R&D)
les OS se succèdent très vite, ils sont plus lents (depuis 10.6.8), on force à n'utiliser qu'Applestore
- Bidouilles, logiciels piratés et programmation sont moins aisée que sur PC (utilitaires et documentation)
- La 3D n'est pas en Direct X mais en openGL. Comme pour Linux, mais sans en avoir l'accessibilité matérielle ou logicielle
- Apple lance ses propres standards incompatibles pour pour garder un marché: Logic Studio en musique ...
Les utilisateurs :
Les Mac-maniaques sont sectaires, ils répètent et croient que leur Mac n'est pas un ordinateur, mais un Mac.
Ils croient qu'un ordinateur c' est beaucoup plus compliqué. Et ils ne veulent surtout pas essayer autre chose.

4 - un PC sur un Mac, un Mac sur un PC:
Windows sur un Mac : c'est ordinaire.
- Solution Apple: BootCamp. Une fois installé, on choisit WinOS ou MacOS à chaque démarrage. Les défauts: BootCamp doit être installé à l'achat du Mac, car il necessite l'effacement des données. Il necessite d'avoir un disque d'installation de Windows. Enfin, on ne peut pas travailler en même temps sur Mac et Windows.
- Solution comparable non-apple: installer Linux sur un Mac. Ca permet aussi d'installer une partition Windows. On utilisera reFit pour choisir le système au demarrage
- D'autres solutions existent: Virtual Box (gratuit), Paralells, Fusion, , Vmware, permettent de travailler en meme temps avec des fenêtres Mac et des fenêtrs Windows, sans tout effacer.
- Wine et ses variantes WineBottler, WinsSkin et Crossover (payant) permettent de faire tourner une bonne partie des applications Windows sans posseder de disque d'installation Windows
Mac sur un PC : c'est illégal.
Je n'ai donc pas le droit de vous parler de Hackintosh, des solutions fonctionelles en PC de bureau, plus boiteuses en PC portables ( des problèmes de son, de Wifi, de mise en veille à cause des composants non Apple). Evitez donc les recherches sur iDeneb ou iAtkos.

 

B - Pratique
Comment s'y retrouver en arrivant de de Windows:

1 - Le Finder et la souris:
Au démarrage, le Finder (le bureau du Mac) vous présente le bureau, la barre du haut et le Dock.
Les applications prennent possession de la barre du haut (en général pas de menu dans chaque fenêtre)
SAUF le sous-menu Pomme, toujours présent, qui permet d'éteindre le Mac.
Les Preferences Système (Dock) et l'Aide (barre du haut) sont simples, contrairement à Windows.
Je recommande de régler le menu Finder/Preferences
- General: afficher les disques
- Barre latérale: c'est celle du navigateur de fichiers. Réduire le nombre des raccourcis
- Avancé: afficher toutes les extensions

On trouve les applications dans le Dock ou dans le dossier Applications. On peut aussi
- draguer et enlever des applications du Dick (le mac utilise beaucoup plus le draguer-poser)
- mettre des alias sur le bureau
- utiliser un raccourcis qui lance LauchPad.app

Le Finder permet de naviguer clairement de dossier en sous-dossier sur le Mac.
(plus clairement que les multiples chemins embrouillés du navigateur de dossier de Windows)
CMD+double clic garde la fenêtre-mère ouverte.
On personnalise les fenêtre avec les menus
- Finder/Presentation/Personnaliser la barre d'outil
- Finder/Presentation/Afficher les options de présentation

C'est aussi à la souris qu'on range et copie des fichiers et dossiers entre fenêtres du Finder.
Il faut apprendre à sélectionner-draguer à la souris (avec Shift ou ALT pour les sélections multiples)
De manière générale, le Copier-Coller sur Mac est effectif entre TOUTES les applications MEME si l'application source est fermée.
Le clic Droit sur Mac :
On ne l'utilise presque pas (en tout cas au Finder).
CTL+Clic gauche fait pareil.
Pour copier-coller, on utilise plutôt CMD C et CMD V (ou le menu Edition)

2 - Le clavier du Mac:
- Pour les raccourcis clavier, là où Windows et Linux utilisent CTRL, le Mac utilise CMD.
(copier CMD+C, coller CMD+V etc…) (CTRL sert au clic Droit ...)
- Confusion supplémentaire, ces touches ont d'autre noms: ALT=Option, CMD=Pomme, MAJ=Shift,
- fn est nécessaire avec les touches de fonction utilisées par le système.
Je recommande d'inverser dans les Préferences/clavier
- Il n'y a pas de Altgr, les Alt droit et gauche sont identiques
- Des touches sont placées differemment: @#!-_+
- Certains signes utiles compliqués à obtenir:
œ ALT+O, ~ Alt+N, \ Shift+Alt+/, { Alt+(, [ Shift+Alt+(
Le pad permet de faire des tas de trucs sur les images … dans Aperçu
(voir Preferences/Trackpad)

3 - Autres raccourcis à connaître sur Mac:
Au demarrage: Alt liste les partitions et disques(curseur et ENTER) S démarre sans extensions
C démarre sur le DVD T passe en mode disque dur CMD+R démarre sur Recovery
Photo d'écran: Shift+ALT+3 (tout l'écran) Shift+ALT+4 (cadre à dessiner)
Selection mise direct à la poubelle: ALT BackSpace
Fermer fenëtre: Cmd W Fermer programme: Cmd Q
Stopper une application: Cmd+ALT+Esc ( ou ALT+Clic sur l’icône du Dock et Forcer à Quitter)
Pour les gourmands, Il y a des dizaines d'autre raccourcis (cf pj)

 

C - les logiciels du Mac

1 - Logiciels système remarquables:
- Sélectionner n'importe quel fichier et taper ESPACE donne une idée du contenu:
C'est "Quickview." Pour un diaporama: sélectionner le contenu du dossier et taper Alt + ESPACE
- l'application Aperçu.app doit être utilisé pour IMPRIMER et SCANNER.
Elle permet aussi d'ouvrir n'importe quel fichier, (images et PDF en particulier) et de les traiter (un peu.)
- TextEdit est un traitement de texte beaucoup plus simple, mais plus rapide que Word.
Il permet de sauver et ouvrir au format Word. Il permet de transformer en format txt.
-> On peut y copier-coller texte et images depuis un PDF ou une fenêtre web (très pratique)
Le format rtfd (texte+image) existe peu hors du Mac, un fichier rtfd est en réalité un dossier
Clic droit sur un .rtfd : "Afficher le contenu du paquet" permet d'y récupérer image et textes.
Autres logiciels remarquables:
- iMovie : montage video presque intuitif.
- GarageBand: logiciel musical de qualité, séquenceur presque intuitif.

Trucs Mac:
- Clic droit sur une application ou un .rtfd : "Afficher le contenu du paquet" permet d'y récupérer image et textes.
- Sélectionner un fichier et taper CMD+I (infos)
permet "Ouvrir avec" et "Tout modifier" pour choisir l'appli par défaut (TextEdit au lieu de Word)
Changer l'icône d'un fichier, dossier ou appli:
- Sélectionner un fichier et taper CMD+I (infos) et cliquer l'icône et Cmd+C copie l'image de l'icône
ou ouvrir une image avec Aperçu et faire Cmd+C copie l'image
- Sélectionner un fichier et taper CMD+I (infos) et cliquer l'icône et Cmd+V remplace l'icône par l'image

 

2 - Logiciels qui vous font dépendre de Apple:
- Ces logiciels se chargent de gérer vos adresse, vos images, vos musiques, vos films
Il vous sera presque impossible de les utiliser après dans d'autres logiciels ou d'autres ordinateurs.
(pas de fonctions d'exportation simple vers des formats non Apple)
iPhoto (Photo maintenant), Carnet d'adresse, iTunes, et tout iCloud bien sûr
- SpotLight écrit un fichier d'index invisible (.Spotlight-V100) sur tout ce qu'on branche sur un Mac, sans demander votre avis
même sur des clefs USB de passage. Ils occupent beaucoup de place et servent à Applestore à connaître le contenu de votre Mac.
- La Recovery partition (au lieu d'un DVD ou d'un clef USB d'installation ou de demarrage)
Suppose un disque dur encore lisible, nécessite de se connecter à Applestore et d'être enregistré chez Apple,
- Time machine est bien pensé pour les fichiers. Mais il ne permet pas de sauver un disque démarrable
il nécessite Time machine pour lire et gérer les sauvegardes (contrairement à CCC)

Logiciels de substitution conseillés:
Safari -> FireFox
Mail -> Thundirbird
QuickTime -> VLC mediaPlayer=VideoLAN (QuickTime 7 permettait d'éditer de la video. Il a été bridé depuis )
SpotLight -> Find Any File (on peut désactiver Spotlight et le réactiver pour AppleStore seulement)
Time machine -> SuperDuper CCC Crashplan QRecall

D - Un exemple de choix sur Mac: moi

1 - Mes choix sur Sierra:
Menu Finder/Preferences/ Afficher les Disques durs
Avancé: afficher les extensions, Laisser les dossiers en haut
Ouvrir une fenêtre dossier, Menu Finder/Présentation/Afficher la barre d'état
Preferences/TrackPad. Pointer et cliquer Décocher Défilement naturel
Applications/Utilitaires/Terminal préférences/profil/Homebrew et Par défaut
Preference/Son Afficher le volume
Preference/Clavier Clavier/ Cocher Afficher les visualiseurs et Utiliser F1..
Méthode de saisie/+/Anglais/Americain
Applications/Utilitaires/Configuration Audio et MIDI/Fenêtre/Afficher les appareils Audio
Sortie Intégrée/Format dérouler sur 44,1 kHz 2 canaux 24 bits (comme les entrées)
Déplacer sur le bureau un alias (clic droit) de Applications, votre dossier perso, Téléchargement
A explorer:
Preferences Système /Accés universel:
Débloque des fonctions pour grossir le pointeur, zoomer l'écran, et autres merveilles à tester
Mes choix discutables:
Preference/Dock:
Enlever Siri, LauchPad, Photos, Notes, Message, FaceTime, iBooks
Ajouter Terminal et Aperçu
Mettre le dock à droite
Preference/CD et DVD: A l’insertion: ne rien faire faire
Preference/imprimante: allumer l’imprimante pour faire charger son driver
Preferences/Date et heure Cadenas et Enlever automatique

2 - Mes utilitaires supplémentaires préférés:
- DesktopUtility.app voir les fichiers invisibles, cacher le Desktop avant une photo d'écran
- ClipMenu.app liste les copies faite dans le Clip-board
- Homebrew: Gestionnaire de paquets pour les ordinateurs d'Apple gratuit et open-source écrit en ruby.

3 -Déverrouiller les installations de logiciels hors Applestore :
a - Cliquer sur un logiciel non AppleStore informe que votre Mac refuse de l'installer.
Normalement, ALT+Clic sur ce logiciel nouveau demande si on est sûr au lieu de refuser simplement.

b - En cas de refus persistant seulement:
Preferences/Utilisateur et Groupe Options/Ouverture automatique
Preference/Sécurité et Confidentialité/General décocher Exiger le mot de passe
Applications/Utilitaires/Terminal taper
sudo spctl --master-disable
(Active l’option « Autoriser de N’importe où » dans Préférences/Filevault )

c-Déverrouiller Sierra:(seulement en cas de besoin)
Le système "SIP" Apple empêche même le super-utilisateur root de modifier le système après le démarrage.
Cela empêche les virus d'agir sur le système, mais aussi l'installation de drivers non-Apple.
Pour vérifier si le SIP est activé, ouvrez Terminal et tapez
csrutil status
Pour le désactiver, il faut redémarrer le Mac et appuyer CMD R pendant le boot
On se retrouve dans la partition "Recovery" de reinstallation. Ouvrir le Terminal et taper
csrutil disable
Puis redémarrer le Mac pour retrouver la partition habituelle, déverrouillée.
Pour réactiver SIP, même manœuvre mais taper au Terminal
csrutil enable

4 -Ranger les icônes d'application Mac:
CMD+I sur Applications, Partage et permissions en bas, deverouiller, cliquer +
S'ajouter comme propriétaire avec Lecture/écriture
Roue dentée: appliquer à tous les sous-dossiers
Ca suffisait sous Sierra, mais plus sous High-Sierra
Il faut paser par sudo au terminal et taper:

cd /Applications/
sudo mv /Applications/Chess.app /Applications/JEUX
sudo mv /Applications/Safari.app /Applications/WEB
sudo mv /Applications/Safari.app /Applications/WEB
sudo mv /Applications/Photos.app /Applications/GRAPH
sudo mv /Applications/Photo\ Booth.app /Applications/GRAPH
sudo mv /Applications/DVD\ Player.app /Applications/Video
sudo mv /Applications/Preview.app /Applications/GRAPH
sudo mv /Applications/Automator.app /Applications/PROG
sudo mv /Applications/Font\ Book.app /Applications/Bureau
sudo mv /Applications/Mail.app /Applications/WEB
sudo mv /Applications/iTunes.app /Applications/SON
sudo mv /Applications/Image\ Capture.app /Applications/GRAPH
sudo mv /Applications/QuickTime\ Player.app /Applications/Video
sudo mv /Applications/Calculator.app /Applications/UTILES
sudo mv /Applications/Calendar.app /Applications/Bureau

 

E - Micmac de technique Mac:

1- Les fichiers typiques du Mac:
Les fichiers invisibles:
Il servent à alléger l'affichage et empêcher les erreurs involontaires
- Dosiers Systeme, Bibliothèque (Menu Finder/Aller)
- Dossiers et fichiers commençant par un point
Systeme: Trash, sbin mais aussi configuration (rc) et protections Fichiers .DS_Store: memoire de la fenêtre.
Peut bloquer WinXP, mis de côté par Win10
On les gère avec des utilitaires courants:
AvosMac2Visibility, DesktopUtily
ou une ligne de commande
defaults write com.apple.finder AppleShowAllFiles YES

Les fichiers d'installation:
- fichiers .dmg
C'est en dehors du téléchargement sur Applestore, la manière habituelle pour Mac de présenter les logiciels.
Ce sont des image-disque. C'est à dire des fichiers qui sont traités par le Mac comme une clef USB ou un disque dur externe.
On double-clique sur le fichier .dmg, et on se retrouve avec un nouveau disque sur le bureau, qui contient tout ce qu'il faut pour installer un logiciel: le logiciel, son mode d'emploi, etc …. Ce disque est temporaire, peut être éjecté; il disparait quand on éteint le Mac.
On n'a plus qu'à copier ses contenu où on voudra sur le vrai disque dur.
-> Noter que certains programmes ne fonctionnent pas si on les lance dans l'image-disque
-> Noter que certains rares programmes ne fonctionnent que s'ils sont dans le dossier "Application"
-> les fichiers .img .iso .toast .vdi .vhd sont aussi des image-disque, mais pas forcement lus par Mac

- fichiers .pkg "package" sont des installateurs (comme les install.exe des PC) qui mettent leur fichiers où ils veulent.

- Les fichiers texte en .rtfd de Textedit sont en réalité un dossier:
Faire un Clic Droit sur l'application et choisir "Afficher le contenu du paquet"
On y trouve le fichier texte et les fichiers image (qu'on peut récupérer)
- Une application Mac (fichier en .app) est en réalité aussi un dossier,
Faire un Clic Droit sur l'application et choisir "Afficher le contenu du paquet"
On y trouve toujours ( à de très très rares exceptions)
un dossier Contents qui contient lui-même un dossier MacOS, un dossier Resources, un fichier info.plist
et parfois d'autres dossiers (souvent un dossier Frameworks )
MacOS ne contient que le programme exécutable (il y en rarement a plus d'un)
Resources contient les données, icônes, images, textes dont se sert le programme.
Certains programmes issus de Linux y mettent aussi des données ou des programmes utilitaires mentionnés dans leur documentation et qu'on cherche déséspérement ailleurs. (VirtualBox ou Zynaddsubfx par exemple)

Dossiers Bibli/Application Support

-> L'utilitaire de disque

2 - Les langages du Mac
Au demarrage:
Les Mac PowerPC pouvaient démarrer en Forth car ils utilisaient Open Firmware COMMAND-OPTION-O-F
Les Intel Macs utilisent EFI et non Open Firmware.
Au demarrage COMMAND-S (Single user) ouvre un Shell avec quelques commandes unix classiques (/bin/ls pico, vi, emacs, mount / rw + fsck, PATH="/bin:/sbin:/usr/bin:/usr/sbin:$PATH")

Programmer ou pas:
Apple permet à n'importe qui d'être developeur.
Lors de l'installation, ou après, je conseille d'installer les "Outils Développeur"
même si on ne prévoit pas de programmer. Ca occupe cependant 2Go.
On obtient un dossier "Developer"
Ce dossier contient de quoi programmer et debugger en C pour Mac
mais aussi des utilitaires dans /Developer/Applications:
Quartz Composer et d'autres dans
Audio, Graphic Tools, Utilities, Performance Tools

Sites Web
Mac contient de quoi créer des sites Web interactifs:
SQL/PHP/XML , HTML5 et le serveur Apache (logiciel libre non Apple)
Il suffit de télécharger MAMP et un "systèmes de gestion de contenu en ligne"
(WordPress, Joomla, Drupal, Wiki, Guppy, DotClear, CMS…)
Il faut aussi un espace sur un serveur qui fasse tourner SQL
C'est payant (à partir de 1€ par mois) ou gratuit chez free.
Sinon on peut faire un site limité en HTML, gratuit, non interactif
chez Orange et autres, car il n'y a ni SQL ni php. Guppy n'utilise que php, pas SQL.
Le site du club MGEN est par exemple créé et brillamment entretenu sur un Joomla

Langages de programmation spécifiques:
Apple essaye régulièrement de lancer des langages "faciles" pour Mac uniquement
Automator est plutôt un créateur de "Macro" qu'un vrai langage
LiveCode est tout nouveau
AppleScript mérite d'être étudié. il existe depuis des années.
Il est très facile à relire, mais difficile à écrire.

Langages de programmation inclus
Des langages non spécifique du Mac sont dans Mac:
C qu'on utilise avec les outils de développeur, permet de créer des applications compilées, professionnelles.
Perl, Ruby, Python sont des langage scripts, plus lents. On utilise le terminal ou des fichiers texte pour écrire dans ces langages.
Java est un langage script universel, mais doit être installé à part depuis les dernières versions de Mac OS, pour cause de frictions entre Apple et Oracle (comme Flash pour cause de frictions entre Apple et Adobe)
Bash shell est un langage script plus universel et basique,
mais avec l'utilitaire Pashua (gratuit) il permet de créer de vraies applications interactives.

Langages de programmation utilisables
On trouve d'autres langages, gratuits, qu'on peut utiliser sur Mac:
Processing, Scratch, NetLogo, tournent aussi sur d'autres OS
iMopsForth, Squeak, Real Basic, Futur Basic sont des variantes de langages pour Mac

Pour se lancer dans la programmation, le plus simple est de chercher sur le Web des exemples qui font presque ce qu'on veut, puis de les modifier petit à petit, puis de les combiner pour arriver à ce qu'on veut. Pour chaque langage, il y a des millions d'exemples.

 

Installer Java :
Installer le JDK6 de chez Apple :
(https://support.apple.com/kb/DL1572?locale=fr_FR)
Puis le JRE 8 (Java Runtime Environment) de chez Oracle pour lancer et à utiliser des applications Java récentes
Télécharger le logiciel Java pour Mac OS X(Version 8 Update 111 (taille du fichier : 64.33 MB)
Sur https://www.java.com/fr/download/mac_download.jsp (jre-8u111-macosx-x64.dmg)
Ne pas cocher Yahoo lors de l'installation !

 

 

 

 

 

 ***************************************************************************************************